ÉPARGNE SALARIALE

Épargne salariale :
Gagnez-vous de l’argent avec votre épargne salariale ?
Ne faites pas confiance à la chance ! Nous vous aidons à comprendre !
Quels supports avez-vous choisis ? Monétaires, Obligataires, Actions ?
Les salariés formés réussissent mieux à gérer leur portefeuille.
Les salariés formés utilisent mieux les dispositifs.

Les spécificités de l’épargne salariale

L’épargne salariale est une forme d’épargne collective dans l’entreprise. Vous y épargnez, avec l’aide financière de votre employeur, ou de votre propre initiative. Les conditions d’octroi sont prévues par une accord d’entreprise.

Cette épargne se différencie des autres produits d’épargne de la manière suivante :

1

Un cadre fiscal très avantageux

La participation (1), l’intéressement (2) et l’abondement de l’entreprise versés dans le dispositif d’épargne salariale PEE (3) ou PERCO (4) ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu.

Les sommes versées par l’employeur restent soumises aux prélèvements sociaux (CSG / CRDS au taux de 9.7% depuis le 01/01/18). Les versements volontaires des salariés ne sont toutefois pas concernés.

Par la suite ; les revenus et les plus-values des placements réalisés sont également exonérés d’impôt pour le salarié, mais soumis aux prélèvements sociaux (au taux de 17.2% depuis le 01/01/18).

2

Un abondement possible de l’employeur

L’employeur peut verser un abondement afin d’améliorer le montant épargné par le salarié. Cet abondement peut représenter jusqu’à 300 % du versement du salarié (suivant l’accord signé dans l’entreprise et dans la limite de certains plafonds fiscaux).

Ce taux peut être différent sur un PEE ou un PER, mais les deux sont cumulables.

3

Une épargne bloquée

En contrepartie des avantages présentés ici, l’épargne investie dans le dispositif d’épargne salariale est bloquée. Sauf cas de déblocage anticipés, elle est indisponible pendant 5 ans pour tout versement effectué sur le PEE  et jusqu’à la retraite pour les versements sur le PER. Notons que le PER est également accessible hors de l entreprise de manière individuelle. Il recueille alors les versements volontaires.

4

Tout ou partie des frais pris en charge par l’employeur

Les frais de tenue de compte sont obligatoirement pris en charge par l’employeur. Ce dernier peut également prendre à sa charge les frais d’entrée (frais sur nouveaux versements) et les frais d’arbitrage (frais liés aux changements de fonds après investissement).

EREVAL FINANCE

est organisme dispensateur de formation enregistrée sous le numéro d’activité 72 33 06930 33 auprès du préfet de la région Aquitaine, et référencé QUALIOPI au titre de ses actions de formation.

Image